Aleida Guevara, fille d’Ernesto “Ché” Guevara, soutient l’amnistie

De passage en France, pour une rencontre sur la Tricontinentale (organisation créée à la Havane en 1966 regroupant les forces « anti-impérialistes » d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine), Aleida Guevara, fille du révolutionnaire Ernesto “Che” Guevara s’est rendue au Centre international deculture populaire, une maison associative anticolonialiste de solidarité internationale, où la Section à Paris de l’Associu Sulidarità, organise régulièrement des soirées de solidarité et d’information en faveur des prisonniers politiques corses et de leurs familles. Un représentant à Paris de Sulidarità a pu, ce vendredi 25 septembre 2015, s’entretenir avec Madame Guevara et prendre une photo avec elle en solidarité avec la Campagne “AMNISTIA !” pour la libération de nos prisonniers politiques. Un geste fort internationaliste, de cette personnalité qui continue à œuvrer pour les idéaux de son père. Geste important notamment alors que la jeunesse corse se mobilisent pour nos prisonniers et que Paul-André Contadini, met sa vie en danger pour faire valoir ses droits! Evviva a sulidarità internaziunale ! Libertà per tutti i prighjuneri pulitichi corsi incarcerati ! Amnistia ! Sylvain AlesandriniAssociu Sulidarità – sezzione in Pariggi

Carles Puigdemont – Ancien président indépendantiste de Catalogne

Cher(e)s ami(e)s de Corsica Libera. Je vous remercie pour votre proposition de pouvoir ici vous adresser un message. Je vous remercie aussi pour votre soutien, un soutien que l’on connait depuis longtemps, mais surtout pour ces derniers mois pour tous ces prisonniers politiques, tous ces exilés, et pour tous ces citoyens qui se battent pour un droit fondamental : le droit à l’autodétermination des peuples.Merci à vous tous. Merci pour cet indéfectible soutien au moment où l’Etat espagnol a déclenché contre nous sa répression. Ce n’est pas uniquement un soutien à la Catalogne, c’est aussi un soutien à la démocratie et à cette Europe politique que nous voulons bâtir tous ensemble. Une Union Européenne dans laquelle nous pourrons enfin nous reconnaître, fondée sur la diversité des peuples et nations d’Europe, comme la Corse, la Catalogne et tout autre pays qui se bat pour ses droits. Merci de nous soutenir, et de nous accompagner dans ces douloureux moments. On y arrivera et on y arrivera bien. Il y a une seule façon pour bien y arriver, c’est de donner la parole aux citoyens, pour décider et s’exprimer par eux-mêmes, comme des personnes mûres et responsables pour leur peuple et nation. Je suis convaincu que ce qui va arriver pour la Catalogne arrivera aussi pour la Corse, avec ce droit à l’expression dans cette lutte pour une Europe politique qui puisse enfin reconnaître cette réalité : une Europe de la diversité, ouverte au monde et ouverte face au drame humain qui se déroule en Méditerranée et pour lequel l’Union Européenne s’est montré incapable de réagir. Cette Europe que nous voulons c’est celle que nous voulons bâtir à partir de la base et non du sommet. Merci. Il viendra le moment où nous aussi nous vous soutiendrons, un soutien de tout le peuple catalan, pas seulement pour la Corse mais aussi pour tous les peuples du monde qui se battent pour exercer leur droit à l’autodétermination. Ce n’est pas un droit inexistant ou artificiel, mais bel et bien le premier article de ce pacte civil et politique des Nations Unies que beaucoup d’autres nations et pays ont ratifié, y compris l’Etat Espagnol dans le cadre de sa constitution. Il faut l’exercer de manière démocratique et pacifique. Cela veut dire qu’il ne doit plus y avoir de prisonniers politiques, des exilés et des persécutés pour leur engagement politique. Tout cela n’est pas acceptable dans cette Europe dans laquelle nous voulons vivre et bâtir. Merci encore et j’espère vous revenir en personne et libre. Merci encore pour tout votre soutien.
Back to Top
Product has been added to your cart