#140 di Sittembre hè in linea !

U Ribombu Internaziunale #140 di Sittembre d'u 2021 ! Da leghje : FLNC : "Le FLNC n'a pas vocation à abandonner la lutte" Ghjurnate Internaziunale u 18 di Sittembre Jean-Guy Talamoni : De nouvelles pages à écrire Ghjuventù Libera : Rientrata pulitica Internaziunale : L'Afghanistan, chronique d'une débâcle annoncée https://uribombu.corsica/produit/ – – – www.uribombu.corsica

Cap’Articulu d’Eric Simoni : Sittembre d’u 2021

Une rentrée sur fond d’inquiétude, des combats qui s’imposent.   La rentrée de septembre, à l’aune d’une crise sanitaire qui n’en finit plus, sera donc à nouveau marquée par l’incertitude et l’inquiétude des parents et des élèves, des professionnels dont l’activité a été entravée, voire précarisée, des Corses en général qui continuent, au delà de ce contexte particulier, à se voir privés du pouvoir décisionnel qui leur permettrait de sortir leur pays de l’ornière où le maintiennent des liens de dépendance mortifères.   Car, si l’indépendance est une idée téméraire pour certains de nos compatriotes qui n’en ont pas encore saisi toute la dimension moderne et pragmatique, la dépendance, elle, continue de nous tuer à petit feu : économiquement, en sacrifiant le vrai développement sur l’autel de quelques intérêts spéculatifs; socialement, en continuant, par des logiques étrangères aux intérêts des corses, à paupériser et exclure des pans entiers de notre peuple; démographiquement, en privilégiant l’arrivée massive de non Corses, à des postes d’encadrement notamment, répondant à un mécanisme de colonisation de peuplement bien connu; culturellement, enfin, ce dernier point étant étroitement associé aux précédents.   Les mesures qui permettraient de changer la donne et d’assurer l’avenir de notre peuple sur sa terre passent par des dévolutions conséquentes de pouvoir dont l’aboutissement logique ne peut être qu’une souveraineté pleine et entière.   Statut fiscal et social, pouvoir législatif, maîtrise des décisions en matière de Santé Publique, d’Education et d’aménagement du territoire, sont autant de batailles à mener, inlassablement, en cherchant à installer dans le paysage, à la mesure des moyens et des marges de manœuvres actuelles, des réalisations qui tirent toujours dans le même sens. Et qui s’inscrivent dans des logiques tournant résolument le dos à la création de liens de dépendance induits.   La création d’un Centre Hospitalier Universitaire multi-sites, les mesures permettant de lutter contre la cherté de la vie, l’arrêt des projets contraires au développement durable et la prise en compte concrète des urgences écologique et climatique sont les combats qui, aujourd’hui, s’imposent à nous; tout comme hier celui en faveur d’une Université que personne ne songerait à remettre en question, mais qui, à une certaine époque, suscitait beaucoup de réticences, voire une hostilité franche, tant la colonisation des esprits est toujours le premier frein à toute évolution positive.   Les contacts internationaux que nous avons toujours privilégiés nous offrent à cet égard des opportunités qu’il faudra saisir. Pas seulement parce que de la Kanaky à l’Ecosse, en passant par la Catalogne ou l’Euskadi, l’indépendance est de plus en plus à l’ordre de jours meilleurs, mais parce qu’elle s’imposera bientôt comme la seule alternative crédible dans un monde où l’existence des vieux empires coloniaux ne peut plus trouver aucune fausse justification pour se pérenniser.   Dans ce monde à venir, l’indépendance des nations réelles est la seule garantie de paix, de développement, et d’interdépendances harmonieuses, car librement consenties et pleinement maîtrisées, à laquelle on peut croire.   Ce mouvement général continuera à se heurter aux obstacles que de puissants intérêts particuliers, et souvent transnationaux, mettront en travers de sa route.   Mais les Corses, pour leur salut, ne sauraient rater le train d’une Histoire qui elle, est véritablement, inéluctablement, en marche.

#139 d’Aostu : Hè quì !

Eccu u Ribombu #139 d'Aostu : Corsica Libera : Ùn cappieremu mai è sempre rinasceremu – Josepha Giacometti Piredda : « Entrer dans l'ère des victoires politiques ? » – Petru Antone Tomasi : « Fà Nazione, sempre ! » Internaziunale – Kanaky : Mickael Forrest, ministru di u guvernu kanaku « On a maintenu la flamme de l’indépendance allumée » – Catalogne : Prisonniers graciés, la liberté emprisonnée https://uribombu.corsica/produit/n139-aostu-du-2021/ – – – www.uribombu.corsica

Cap’Articulu d’Eric Simoni : Aostu d’u 2021

“strada petricosa, cima indipendenza“ Après les dernières élections territoriales une part de désillusion et même un certain sentiment d’injustice auraient pu prévaloir dans les rangs de Corsica Libera. En effet, le courant historique de la Lutte de Libération Nationale, celui qui avait, par ses contributions politiques et l’engagement sur tous les terrains de ses militants, par l’investissement et le prix payé, parfois malheureusement très lourd, des siens à la cause nationale, fait bouger les lignes, ce courant, sans l’action duquel aucune avancée concrète, aucune victoire d’ampleur - y compris sur le plan électoral - n’auraient été envisageables jusque là, se retrouvait, in fine, le moins représenté dans l’enceinte de l’Assemblée de Corse. Même si siéger au sein de structures qui demeurent cadenassées sur le plan institutionnel ne constitue pas l’alpha et l’oméga d’une lutte comme la nôtre, ce revers relatif et conjoncturel doit être dépassé, et ne saurait nous détourner de nos objectifs. Force est de constater d’ailleurs que si l’on considère le vote clairement indépendantiste sur la base d’un électorat qui ne correspond pas à nos critères de légitimité, le pourcentage d’indépendantistes qui soutiennent des démarches plus floues quant aux finalités annoncées, et enfin, celui des indépendantistes abstentionnistes qui rejettent toute participation à cette partie de la lutte institutionnelle, on s’aperçoit que l’idée d’indépendance est la vraie gagnante de cette élection. Et nous pouvons avoir la faiblesse de penser que notre courant, depuis plus de quatre décennies, y a largement contribué. En outre, face à une majorité absolue, portée par une démarche qui s’est éloignée dangereusement de la stratégie de Pè a Corsica, la voix de notre élue Josepha Giacometti-Piredda ne pèsera certainement pas moins que celle de courants n’ayant, pas plus que nous, la possibilité d’infléchir, par leur seul vote, le cours des choses. Mais ce qui aura sûrement une réelle influence résidera dans la pertinence et la cohérence du propos. Celui qui a toujours été le nôtre. Celui qui n’oublie rien, qui se projette dans l’avenir d’une nation souveraine, et qui, au bout du compte, ne cède pas. Jamais. Ce n’est que par le déploiement concomitant des forces vives de ce pays à tous les niveaux, et dans un souci permanent de convergence des forces patriotiques sur des axes clairs, renouant avec des fondamentaux dont l’application sera irréversible, que la Corse retrouvera la seule voie de salut qui lui reste: celle de la libération et de la construction nationales. Car, comme l’indique Jean Guy Talamoni dans une interview récente, « ... la France, et l’histoire nous l’enseigne magistralement, n’a jamais accédé aux demandes des peuples sous sa tutelle sans un rapport de force. Or, le rapport de force, ce ne sont pas seulement les élections. » Dans cette perspective, il appartient à Corsica Libera, dans le droit fil de sa communication du 13 juillet dernier, de se réorganiser et de faire la démonstration définitive de sa capacité à résister autant qu’à transmettre et à se renouveler. Sans cesse. Jusqu’à la véritable victoire: celle d’un peuple souverain au sein d’une nation indépendante, et donc libre de ses choix.

#139 d’Aostu : Da vene !

Ci ritruvemu cù u vostru U Ribombu Internaziunale #139 d'Aostu d'u 2021 ! À u prugramma : Corsica Libera : Ùn cappieremu mai è sempre rinasceremu Interviste di : - Josepha Giacometti Piredda : « Saurons-nous transformer les victoires électorales en victoires politiques ? » - Petru Antone Tomasi : « Fà Nazione, sempre ! » Internaziunale - Kanaky : Mickael Forrest, ministru di u guvernu kanaku « On a maintenu la flamme de l’indépendance allumée » - Catalogne : Prisonniers graciés, la liberté emprisonnée Da ritruvà lu a settimana chì vene Sustenite u Ribombu è abbunate vi : https://uribombu.corsica/abbunamentu/ - - - www.uribombu.corsica

Ghjugnu d’u 2021 : Edizione #138 nant’à l’elezzione territuriale da vene

➡️🔥A settimana chì vene, U Ribombu Internaziunale #138 di Ghjugnu d'u 2021 escerà. Edizione nant'à l'elezzione territuriale : Jean-Guy Talamoni : "Ci sò vere scelte à fà" U filu di a lotta, u sensu di a Storia, a guaranzia di l’avvene Dépasser les refus / Difende, Cambià, Innuvà Saveriu Valentini : Parchì Corsica Libera ? I candidati - Internaziunale : Catalogne, un gouvernement d'unité - Cultura : cù a puesia di Letizia Cosimi è u ritornu d'i spettaculi in Spartimusica. ➡✊Sustenite u Ribombu è abbunate vi : https://uribombu.corsica/abbunamentu/ - - - www.uribombu.corsica

LIBRU : Bataille de Ponte Novu da Jean-Guy Talamoni

💣🔥✊[PONTENOVU - 8 / 05 / 1769] À l'uccazione di l'ottu di maghju, U Ribombu vi prupone di leghje u libru fattu in u 2011 cù a cunfarenza fattu da Jean-Guy Talamoni.   A pena di lettura in stu ghjornu di cummemorazione : https://www.calameo.com/books/006259250d2e9fdc77489 https://www.calameo.com/books/006259250d2e9fdc77489
Back to Top
Product has been added to your cart